Avertir le modérateur

«Le foot c'est nul» 06/03/2011 0

article_rennes.jpg

Contre l'invasion de la Premier League sur les antennes de Canal, j'ai toujours défendu notre brave Ligue 1. Avec un argument: «on ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas son championnat». Mais il y a des soirs comme ce 5 mars 2011 et cette 26e journée, où je dois me rendre à l'évidence: il faut être masochiste pour passer ses samedis soir devant «ça». «Ca», c'est quatre buts en sept matchs, des entraîneurs qui pensent qu'ils seront traduits devant le TPI s'ils osent faire rentrer un second attaquant et des équipes «bien en place» comme aime à radoter les consultants de Foot Plus.

>> Une triste soirée à revivre en live ici

Samedi soir, j'ai repensé à la banderole déployée par les Sharks, un petit groupe de supporters toulousains en 2008. C'était bref, concis et ça venait du cœur : «le foot c'est nul». Le masochisme et l'amour de son club à ses limites. Personnellement, je suis capable de m'infliger les pires purges du TFC.  Qu'il neige, qu'il vente et que Santander soit titulaire. Mais qu'en est-il d'un spectateur moins impliqué? Et bien, il vaque à d'autres occupations et il a raison.

Je ne vais pas refaire le débat de la formation à la française et des entraîneurs de Ligue 1, mais je constate que la philosophie de jeu de la plupart d'entre eux se résume à bien défendre et à marquer sur un malentendu. «Bien en place», le mantra de notre Ligue 1. Même quand elles attaquent, beaucoup équipes donnent l'impression de d'abord se préoccuper de leur repli défensif. Dans ce sens, le championnat de France est l'un des plus durs au monde. Personne ne s'y ballade, chaque but se mérite. Mais qu'est-ce qu'on s'ennui!

 

13:56 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : football, ligue 1

Drogba: Marseille tu l'aimes ou tu te tais 02/03/2011 5

article_drogba.jpg

Mardi soir à Stamford Bridge, Didier Drogba a vu la première heure de Chelsea – Manchester United (2-1) depuis le banc de touche. Dimanche, le Daily Mail avançait  que l’attaquant des Blues avait menacé ses dirigeants de quitter le club en fin de saison s’il ne débutait pas cette rencontre (lire ici). Et comme d’habitude, Drogba aurait évoqué Marseille comme point de chute éventuel. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais Didier Drogba aime l’OM, passionnément, à la folie. Il ne rêve que de retrouver la Véldodrôme, de diviser son salaire par deux pour faciliter son retour. Ah, non ça il ne l’a jamais dit.

Lire la suite

Angleterre – France: On n'est pas plus avancé 27/02/2011 2

article_RTR2J5MQ.jpg

Après avoir gagnée deux matchs qu'elle aurait pu perdre (contre Ecosse et surtout Irlande), l'équipe de France de rugby a perdu une rencontre que l'Angleterre a bien failli ne pas gagner. Annoncée comme la huitième merveille du monde, l'Angleterre de Martin Johnson était prenable samedi Twickenham, même pour un XV de France, courageux, mais toujours sans idée et sans fil conducteur. Lucide dans l'analyse - au moins - Marc Lièvremont a raison de ne pas embrasser cette courte défaite (17-9) comme du bon pain.

Les Bleus ne sont pas passés par la case Waterloo et la raclée redoutée.  La défense a tenu la route cette fois à part sur un énième instant d'égarement aux retours des vestiaires, mais le mal le plus profond est à diagnostiquer dans l'animation offensive. Lors du naufrage australien, les critiques s'étaient focalisées sur la démission défensive et un peu oubliées l'apathie en attaque de cette équipe. Ce n'est pas nouveau, les Bleus manquent de vitesse dans leur jeu, d'idées, les ballons sortent trop lentement, à part Servat personne n'avance  à l'impact. Samedi, un chiffre stigmatise cette impuissance : 130 passes, zéro franchissement. Comme l'écrit avec vacherie mais à propos Pierre-Michel Bonnot dans l'Equipe : «ça frise l'acharnement thérapeutique».

>> Un match à revivre en live sur 20minutes.fr

Et que dire de l'acharnement de Lièvremont à maintenir Yoann Huget? En cinq matchs chez les Bleus, l'ailier de Bayonne a prouvé qu'il n'avait pas - encore - le niveau international. Je pourrais épiloguer pendant un moment sur les choix de Lièvremont et de son comité de sélection (Picamoles et Malzieu oubliés, Chabal hors de forme et titularisé, Poitrenaud oublié puis rappelé et qui joue la peur au ventre). Non, ce qui reste le plus inquiétant c'est qu'on ne sait toujours pas où veut aller à cette équipe. Ah oui en Nouvelle-Zélande pour une Coupe du monde de rugby. Mais pour quoi faire ? Ca c'est une autre question.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu