Avertir le modérateur

La lassitude du Clasico 03/05/2011 4

article_pepe.jpg

Au début il y a eu comme de l'excitation, à la fin il y aurait presque comme du soulagement. Comme beaucoup de téléspectateurs et d'observateurs, je n'attends pas grand-chose de cette demi-finale retour des Ligues des champions entre un Barcelone qui a déjà un pied et demi en finale et le Real Madrid. A part un improbable retournement de situation de la part des Madrilènes, on risque de sortir déçu, frustré et pire encore blasé de cet enchaînement printanier de quatre clasicos.

La qualité des matchs est en cause bien sûr. Traumatisé par la manita (5-0) de novembre dernier, José Mourinho en a tiré une leçon: si on ne peut pas rivaliser avec le jeu du Barça autant d'essayer de le détruire. A la limite pourquoi pas.  Une opposition entre une équipe qui essaye de pratiquer un football léché et une autre qui fait tout pour l'en empêcher peut avoir son charme et son intérêt. Sauf que ce scénario, on nous l'a infligé trois fois en 15 jours. Trois matchs souvent insupportables où on a vu des attitudes détestables des deux côtés (non, il n'y a pas que des anges au Barça ou alors Alves, Piqué et Busquets viennent d'être transférés).

Ce  triste triptyque rappelle une évidence: tout ce qui est rare est précieux. Parce qu'il ne faut jamais abuser des bonnes choses. Même d'un Real-Barça. C'est une des très bonnes raisons d'ailleurs d'être contre  l'instauration de ce championnat d'Europe des clubs voulu par les clubs du G14 où les grands d'Europe tourneraient en rond comme des poissons rouges, aussi luxueux soit l'aquarium.

10:01 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (4)

Ryan Giggs we love you 27/04/2011 1

article_giggsok.jpg

On l’oublie parfois – et trop souvent en France – le talent n’a pas d’âge. S’il devait encore en fournir la preuve, Ryan Giggs l’a encore montré mardi contre Schalke en parvenant à enfin tromper Manuel «the wall» Neuer qui était en passe de dégoûter les joueurs de Manchester un par un. A 37 ans, le Gallois de Manchester United défie le temps. Giggs n’est peut-être plus l’ailier virevoltant de l’époque Cantona, ses tempes sont grisonnantes, mais son influence dans le jeu mancunien est déterminante.

Positionné comme un milieu de terrain devant la défense par Alex Ferguson, Giggs n’a ni la puissance ni la capacité à courir des semi-marathons de trop de milieux défensifs ou relayeurs de notre époque. Il suffit de regarder ses matchs pour voir que rien ne remplace et ne surpasse l’intelligence et la subtilité technique. Je rigole encore en pensant à ce pauvre Anelka mystifié par Giggs sur le but qu’il offre à Hernandez lors du Manchester – Chelsea en Ligue des champions. Surtout, j’adore la capacité du soldat Ryan à venir plonger dans le dos des défenses en profitant de sa position plus basse sur le terrain (comme sur le but face à Schalke).

Rien que pour cela, le Ryan Giggs devrait être une option obligatoire dans tous les centres de formation. Bref, on a envie de dire comme cette petite bluette du groupe The Rainbow Choir (dénichée sur l’excellente compilation This is So Foot) j’ ai envie de dire Ryan Giggs we love you. Encore un an ou deux même.

11:26 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (1)

Vive le 4-4-2, vive les Merlus 24/04/2011 0

article_RTR1T7MT.jpg

Dire du bien de Lorient, bonjour la banalité. Mais comprenez-moi, je sortais d'un Caen - Toulouse que je vais qualifier de pénible, éprouvant, affligeant, triste (ok je range mon dictionnaire des synonyme) alors la vue d'une équipe de foot avec une idée de jeu, du mouvement, de l'envie et de la juste technique m'a presque déconcerté, moi, le supporter toulousain saoulé au 4-5-1.

Equipe joueuse que personne ne voit jouer, Lorient a prouvé en prime time et contre le leader lillois (1-1) que cette formation n'avait pas volé tous ces compliments.  Cette saison en Ligue 1, on a rarement vu les joueurs de Rudi Garcia autant dominer dans la circulation du ballon et les déplacements. J'ai peut-être une explication outre la qualité de garçons comme Gameiro, Amalfitano ou l'excellent Ecule-Manga en défense: Lille n'a plus l'habitude d'évoluer contre une équipe en 4-4-2.  Je n'ai pas acheté des actions de ce schéma plus qu'un autre, mais je trouve qu'il a le mérite de perdurer face à la banalisation du 4-5-1 (je ne mets pas le Losc dans le lot puisqu'avec Gervinho et Hazard on a un vrai 4-3-3).
Toujours est-il que le 4-4-2 à la mode Gourcuff père permet aux jours  d'être plus concerner par l'utilisation du ballon et évite d'avoir ce malheureux avant-centre envoyez au casse-pipes tel un poilu en 1916. Bien sûr, il arrive à Lorient de rater ses matchs ou même d'être ennuyeux, mais les intentions sont toujours affirmées et constantes.

Pour avoir eu la chance de discuter une petite heure avec Christian Gourcuff la saison dernière, j'avais noté ces propos concernant les avantages comparatifs de son 4-4-2 librement inspiré du maître Arrigo Sacchi.

«Ce qui m'intéresse, c'est de ne pas voir un jeu stéréotypé mais un schéma où chaque joueur est libre de demander le ballon. C'est à ses partenaires de s'adapter à son appel. La liberté n'existe pas dans un jeu collectif, elle est conditionnée par le mouvement des autres. Et je trouve qu'il y a plus de souplesse dans un 4-4-2. Dans un 4-5-1, on joue sur des rails

La suite de l'interview est ici

On a encore vu la démonstration de cette souple où un latéral comme Morel peut se retrouver en position d'avant-centre, où Amalfitano est à la fois attaquant, meneur de jeu et sur un côté à l'occasion sans oublier le souci constant des défenseurs de trouver le décalage dès la relance.  Tout cela n'a rien d'extraordinaire peut-être, mais dans une Ligue 1 où il est souvent où il est surtout d'être «bien en place», Lorient a le mérite de rappeler qu'un football moins restrictif est possible. Et on peut même être 7e du championnat avec.

23:46 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0)

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu