Drogba: Marseille tu l'aimes ou tu te tais 02/03/2011

article_drogba.jpg

Mardi soir à Stamford Bridge, Didier Drogba a vu la première heure de Chelsea – Manchester United (2-1) depuis le banc de touche. Dimanche, le Daily Mail avançait  que l’attaquant des Blues avait menacé ses dirigeants de quitter le club en fin de saison s’il ne débutait pas cette rencontre (lire ici). Et comme d’habitude, Drogba aurait évoqué Marseille comme point de chute éventuel. Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais Didier Drogba aime l’OM, passionnément, à la folie. Il ne rêve que de retrouver la Véldodrôme, de diviser son salaire par deux pour faciliter son retour. Ah, non ça il ne l’a jamais dit.

Lire la suite

Lyon - Real Madrid: les notes 23/02/2011

article_real.jpg

A l'occasion de ce 8e de finale aller de Ligue des champions entre l'OL et le Real (1-1), je m'essaye à un nouvel exercice: la notation des joueurs. A l'avance, je m'excuse si je suis encore plus peau de vache que mon prof de maths en 3e.

Lloris (5,5/10)

RAS ou presque en première mi-temps si ce n'est ce coup-franc de Ronaldo bien détourné. A la reprise, il est sauvé deux fois par ses montants (la classe des grands gardiens paraît-il) avant de voir le pointu de Benzema passer entre ses jambes. Même après dix ralentis, j'ai du mal à dire si sa responsabilité est engagée sur ce but. Alors...

Réveillère (7)

La valeur sûre. Il a maîtrisé Ronaldo comme la saison dernière et s'est même permis quelques montées. On peut toujours chipoter sur son placement sur le but de Benzema. On peut aussi regretter François Clerc. Non, ça on ne peut pas.

Cris  (6)

Sur l'envie et sur le métier, il a livré une grosse première mi-temps avant de fatiguer quelque peu par la suite. Il gagne un point pour sa remise décisive pour Gomis.

Lire la suite

Brandao, non il ne m'a pas touché 21/02/2011

article_1801-SPOBOR-CIANI.jpg

Un peu comme les filles pas plus jolies que ça qui ont une chouette personnalité, Brandao est un attaquant muet devant le but mais «qui pèse sur les défenses».  Un voisin de bureau d’Emile Heskey ou Jan Vennegoor of Hesselink (salut les Lyonnais) si vous voulez. Cette saison, le Brésilien doit beaucoup peser alors. Soyons bêtes et méchants et parlons chiffres, Brandao c’est un but et quatre passes décisifs en 18 matchs de Ligue 1 cette saison (dont 12 comme titulaires). Pourtant, on entend et on lit encore qu’il est utile voir indispensable à l’OM. J’ai d’ailleurs l’impression qu’il y a presque un certain snobisme à dire du bien de Brandao, à le défendre contre ses supporters marseillais forcement injustes.

Lire la suite