« «Ave Mexès»   |    Page d'accueil    |   Marseille ne doit pas être champion »

Monaco quelle tristesse 01/04/2011 0

article_ruff.jpg

Tout le monde ou presque s'en fout, mais Monaco (18e de Ligue 1) glisse tout droit vers la Ligue 2. Après Nantes, c'est un autre monument du football français qui tombe en ruine. Sans doute aveuglé par les dorures passées du club de la Principauté, personne n'a voulu croire à l'éventualité d'un Dijon-Monaco la saison prochaine un vendredi soir sur Eurosport. Pourtant, il va falloir se faire à l'idée surtout si l'ASM n'arrive pas à battre Arles-Avignon samedi.


Je pousse un peu le bouchon? Non, j’ai juste vu et subi certains matchs cette saison. A défaut d’avoir le profil d’un reléguable, Monaco joue comme un reléguable. Le départ de Guy Lacombe n’a rien changé. Laurent Banide bricole avec un effectif pléthorique et bordélique. Avec une moyenne d’un point par match, Banide ne fait pas mieux que «Moustache» qui savait au moins animer les après-matchs.

Cette saison n’est jamais que l’aboutissement d’une politiquement de recrutement incompréhensible depuis près de cinq ans. L’effectif monégasque ressemble à un cadavre exquis où s’entasse les joueurs étrangers sans aucune logique. Parfois, le club a la main heureuse (Park) très souvent il fait rire à ses dépends (Adu, Feindouno, Eduard Costa et tous les noms en «o » que j’oublie). En regardant dans le rétro, on est frappé par la rapidité avec laquelle ce club s’est sabordé depuis la finale de Ligue des champions en 2004 et le départ de Didier Deschamps quelque mois plus tard.

D’ailleurs, même le Prince Albert n’a plus le cœur à sortir son écharpe le soir des matchs. Au train où vont les choses, il risque d’avoir une relégation en Ligue 2 comme cadeau de mariage. Comme pour le grand Reims ou le Saint-Etienne de Robert Herbin, il reste toujours les souvenirs et les archives pour se remémorer cette époque où regarder Monaco n’était pas encore devenue une corvée.

18:16 Publié dans Football | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.