« Brandao, non il ne m'a pas touché   |    Page d'accueil    |   Angleterre – France: On n'est pas plus avancé »

Lyon - Real Madrid: les notes 23/02/2011 0

article_real.jpg

A l'occasion de ce 8e de finale aller de Ligue des champions entre l'OL et le Real (1-1), je m'essaye à un nouvel exercice: la notation des joueurs. A l'avance, je m'excuse si je suis encore plus peau de vache que mon prof de maths en 3e.

Lloris (5,5/10)

RAS ou presque en première mi-temps si ce n'est ce coup-franc de Ronaldo bien détourné. A la reprise, il est sauvé deux fois par ses montants (la classe des grands gardiens paraît-il) avant de voir le pointu de Benzema passer entre ses jambes. Même après dix ralentis, j'ai du mal à dire si sa responsabilité est engagée sur ce but. Alors...

Réveillère (7)

La valeur sûre. Il a maîtrisé Ronaldo comme la saison dernière et s'est même permis quelques montées. On peut toujours chipoter sur son placement sur le but de Benzema. On peut aussi regretter François Clerc. Non, ça on ne peut pas.

Cris  (6)

Sur l'envie et sur le métier, il a livré une grosse première mi-temps avant de fatiguer quelque peu par la suite. Il gagne un point pour sa remise décisive pour Gomis.


Lovren(6)

Puel l'a préféré à Diakhaté et il a eu raison. Le Croate progresse lentement mais il progresse. Ce soir, il a mis le fantôme d'Adebayor dans sa poche et a été plutôt propre dans ses interventions. Prometteur.

Cissokho (6,5)

J'ai comme l'impression que la Ligue des champions le sublime. Face au Real, on a retrouvé le Cissokho époque Porto. Dur dans les duels, il a aligné les courses dans son couloir gauche où il s'est toujours montré disponible.  A confirmer quand le match est diffusé sur Foot +.

Toulalan (6)

Il va pouvoir bientôt retourner à la cafétéria de Leclerc sans se cacher. Comme à ses plus beaux soirs, il a cassé pas mal d'actions madrilènes et  avaler les kilomètres et pas dans le vide comme en début de saison. Allez Jérémy, tu verras que tu vas finir par l'oublier cette lettre.

Kallstrom (4,5)

Grosse activité aux côtés de Toulalan mais presque rien à noter offensivement. A force de côtoyer la Ligue 1, le Suédois va finir par devenir un vrai milieu défensif à la française. Vous avez remarqué qu'il ne frappe plus ou alors avec très mal?

Gourcuff (4)

Positionné comme meneur de jeu, il a couru, s'est rendu disponible et donné quelques ballons intéressants. Mais rien de bien décisif une fois de plus. Bons ou pas bons, les grands joueurs doivent être décisif et ce n'est pas le cas de Gourcuff cette saison.

Bastos (3,5)

Définitivement, Michel n'a rien à faire à droite. Après une entame de match correcte, le Brésilien a disparu de la circulation. Remplace par Briand à la 70e minute qui risque de débuter au match retour puisque Bastos est suspendu.

Delgado (5,5)

Co-leader du championnat de France des arrêts maladie avec Mathieu Bodmer, l'Argentin a encore prouvé qu'il avait quelques dispositions pour le foot. En première mi-temps, il a mis la misère à Sergio Ramos avant de faiblir par la suite. Normal pour un garçon qui joue aussi peu.

Gomis (7)

Oui, on ne l'a pas vu entre son énorme ratée de la 34e minute et son but dans les dix dernières minutes. Mais je persiste et je signe : Lyon est meilleur avec Gomis en pointe. L'ancien stéphanois a encore beaucoup pesé en première mi-temps (ce jeu dos au but) et a surtout eu le mérite de ne pas rater sa seconde occasion.  Gros mental.

Le Real Madrid

J'ai été assez déçu par ce Real auteur d'une première mi-temps presque indigne d'une équipe qui aspire à gagner cette Ligue des champions. Dans ce marasme, l'Argentin Di Maria (6) a prouvé qu'il avait du géni mais encore par intermittence, Cristiano Ronaldo (5,5) a été discret mais donne une passe décisive à Benzema et a trouvé le poteau sur coup-franc. J'ai trouvé les trois du milieu de terrain en retrait avec une mention pour un transparant  Khedira (3,5), le pourtant excellent Özil (4,5) a été à peine meilleur. Le grand gagnant de la soirée s'appelle bien sûr Karim Benzema (7). L'ancien lyonnais a marqué mais a surtout vu son rival Manuel Adebayor (2,5) se noyer pendant une heure. Souvent pris de vitesse par Delgado, Sergio Ramos (3) a aussi eu la bonne idée de couvrir Gomis sur l'égalisation de l'OL.  Il pourra partager avec le Togolais le prix de boulet du soir.

Les commentaires sont fermés.