« Il est sympa Lièvremont mais...   |    Page d'accueil    |   Lyon n'est pas guéri »

Riccardo Ricco «Sympathy for the Devil» 11/02/2011 1

article_RTR2G499.jpg

A trop vouloir être Marco Pantani, Riccardo Ricco risque de finir un triste jour comme «le Pirate» mort rongé par la dépression, la solitude, la drogue et le dopage qui en découle dans une chambre d’hôtel minable de Rimini. Ce jour a bien failli arriver dimanche dernier.  A 27 ans, Ricco manque de claquer après s’être transfusé son sang  conservé depuis 25 jours dans son frigo quelque part entre le parmesan et un bout de jambon. En apprenant la sordide nouvelle, je me suis dit que ce type était fou.  Le peloton, lui, l’a déjà condamné. Fabien Cancellara a parlé de «l’envoyer sur la lune», on a aussi entendu les mots «idiot» et «irrécupérable» aussi.


Riccardo Ricco est irrécupérable. Malheureusement, on s’en doutait un peu. Son exclusion du Tour 2008 n’a servi à rien. A vouloir grimper trop vite, l’Italien va descendre très vite et finir dans le fossé.  Il y a chez Ricco quelque chose qui serait le syndrome James Dean. Une sorte de fascination pour l’abime, l’envie de brûler la vie par les deux bouts, de ne «pas être un mouton» comme il traitait certains de ses rivaux.

Oui, Ricco est un dopé, un menteur et il mérite de ne plus jamais mettre un dossard. Pourtant, on éprouve comme une fascination morbide et romantique pour ce garçon. La même fascination que pouvait susciter un Franck Vandenbroucke, autre destin fracassé du vélo. Il y a comme deux poids deux mesures dans le cyclisme. Quand un Ricco est bon pour un destin de paria à la VDB, un Bjarne Riis dirige une des plus grosses équipes du peloton. Riis «monsieur 60% » qui a avoué avoir gagné son Tour de France 96 chargé à l’Epo, l’hormone de croissances plus quelques autres remontants.

Ricco va donc payer pour son inconscience, pour l’avoir trop ouvert quand il était fort, pour l’image d’un sport qui cherche à chasser ses démons du passé. Et avec Ricco, le cyclisme  a trouvé un démon parfait. Moi, j’éprouve un peu de sympathie pour ce triste diable.

Commentaires

une bien dure nouvelle que voila :(

Écrit par : Parions sport | 15/02/2011

Les commentaires sont fermés.