« La France, ce pays où les milieux ne marquent pas   |    Page d'accueil    |   Qatarstrophique »

RIP le french flair? 27/11/2010 3

article_photo_1290361639317-1-HD.jpg

«Le french flair est un peu dépassé». Je ne sais pas pourquoi, mais cette petite phrase lâchée par Sébastien Chabal quelques jours après un France-Argentine d’une tristesse insondable m’a renvoyée à Lionel Jospin quand il a eu la faiblesse d’avouer que son programme n’était pas socialistes. «Le rugby est devenu est tellement compliqué», poursuit le barbu. Tellement compliqué, un peu comme la France de 2002 plongée au cœur de la mondialisation, alors autant s’adapter à ses diktats. Et oui, le rugby a changé. Les joueurs courent plus vite, plus longtemps alors que la taille du terrain est restée la même. «Pour voir des essais en première main, il faut regarder du rugby à VII», exagère à peine Christophe Lamaison.


 

A sa prise de fonction, Marc Lièvremont a pourtant annoncé des lendemains qui relancent depuis leurs 22 mètres. Il prônait une certaine insouciance en rupture avec le scientisme des années Laporte. Echaudés par deux saisons moyennes, Lièvremont et ses adjoints ont mis beaucoup d’eau dans leur vin depuis. A part contre l’Irlande lors du dernier Tournoi, je cherche en vain une partition offensive convaincante de cette équipe. «Pas de mêlée, pas de victoire» peut-être, mais à quoi sert une grosse conquête si on ne sait pas quoi faire de ce ballon ovale après? Le pire, c’est que ce XV de France essaye. Contre l’Argentine, il a envoyé des ballons derrière mais sans jamais inquiéter la défense des Pumas. Je ne sais pas si c’est un manque de talent; du talent il y en a en France même si en ce moment il est blessé (Trinh-Duc) ou laissé de côté (Médard et Clerc) ou alors un problème d’automatismes.Un renoncement, je ne crois pas, enfin je n’ai pas envie d’y croire. Lièvremont est intelligent, il sait qu’on ne peut pas gagner une Coupe du monde seulement avec un rugby restrictif, en tout cas pas l’équipe de France.

Et le french flair dans tout ça? Je suis tombé sur une très bonne définition sur le blog de Mister Rugby : «Le French Flair est un peu au rugby français ce que Dieu est à l’Humanité : Il y a ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas.» Au fond, j’ai toujours pensé que le french-flair était une invention anglais pour nous aider à faire passer nos défaites. A nous le réalisme, à vous le romantisme. En 1991, les Saint-André, Camberabero, Sella et Blanco marquent peut-être l’essai du siècle mais c’est l’Angleterre de Carling qui gagne à la fin.

Improvisation, folie, talent, technique, rebond favorable, le french flair demande beaucoup d’ingrédients. Dans l’histoire du rugby français, il tient surtout de la fulgurance. Comme si une fois tout les trois, quatre ou cinq ans, il revenait justifier son propre mythe, le raviver. Alors, on guette sa prochaine apparition. En 2011 peut-être pour un quart ou une demi-finale de Coupe en Nouvelle-Zélande. Palisson tentera une relance désespérée et la suite appartiendra à la légende comme 17 ans plus tôt en Nouvelle-Zélande déjà. On a toujours le droit de rêver devant un France – Argentine de novembre.

12:23 Publié dans Rugby | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

J'ai toujours su qu'il irait loin le Pedro.
Malgré sa foi inébranlable envers le TFC, et son amour immoral pour le rock copain-chaussette, c'est un bon gars le Alex' !
En souvenir de l'ESJ ;)

Bonne continuation (depuis Toulouse, cte classe !)

Écrit par : Space Cowboy | 30/11/2010

Mais qui est tu Space Cowboy?

Merci pour les compliments

Écrit par : alexandre | 30/11/2010

Un repenti, lassé de Paris qui vibre désormais sous le froid soleil toulousain.

Nos routes se sont croisées lorsque nous étions jeunes, encore plein d'espoir quant à ce métier, dissertant sur la poésie musicale d'Ebony And Ivory, entre un cours d'histoire de la presse et un flash radio à enregistrer, avant même de l'avoir écrit ! Souviens-toi, c'était un jeudi, souviens-toi, on avait suivi, le chemin des laborieux, c'était il était une fois nous deux. Sacré Joe Dassin.

J'ai mis mon mail si tu passes sur Toulouse de temps à autre.

Au plaisir ;)

Écrit par : Space Cowboy | 01/12/2010

Les commentaires sont fermés.