« Mes dix plaisirs coupables de sport   |    Page d'accueil    |   Malouda, c'est quoi le problème? »

Pourquoi j'aime un peu mais pas passionnément la H CUP? 08/10/2010 3

Champion-d-Europe-1997-BRIVE.jpg

On l'oublie un peu vite, mais la Coupe d'Europe de rugby n'est encore qu'une adolescente. Avec ses quinze ans au compteur, elle a du charme, affiche ses courbes naissantes à la télé, mais il lui manque un je-ne-sais-pas-quoi indéfinissable. Sportivement, pas de doute, la réussite saute aux yeux. La H Cup (le H se boit frais et est produit aux Pays-Bas, mais chut Claude Evin me lit) propose des matchs d'une toute autre qualité que le Top 14. Dans sa chronique toujours instructive pour l'Equipe: Fabien Galthié observe que la H Cup est un laboratoire du jeu où «l'attaque prend régulièrement le pas sur la défense», car la recherche du bonus offensif devient une priorité dans un mini-championnat où seul les premiers de poules et les deux meilleurs deuxièmes passent en ¼ de finale.


Bref, les rugbymen européens seraient des «Européens convaincus» comme le titre l’Equipe du jour. Pourtant, j’ai comme l’impression qu’il manque encore à cette H Cup des souvenirs, un passé, des images un peu jaunies, des finales aussi renversantes que le Liverpool-Milan AC 2005. Mon cœur a beau palpiter avec les titres du Stade Toulousain, ma raison me fait avouer que nos trois dernières victoires (toutes contre des clubs français) sont facilement oubliables. Quand j’active la fonction nostalgie de mon cerveau, je me prends d’abord à repenser à la victoire du Brive de Sébastien contre Leicester en 97. Aujourd’hui, ça paraît aussi étrange que regarder le nom de Nottingham Forrest figurer (deux fois en plus) au palmarès de la C1, mais Brive a bien gagné la Coupe d’Europe. Et la plus belle, il faut avouer. Entre l’essai maradonesque de Gérald Fabre, la classe de Penaud, la vista de l’ami Titou Lamaison et le pedigree de l’adversaire, tout y est.

Bien sûr, j’ai la petite larme qui pointe en repensant à la première victoire du Stade Toulousain en 1996. C’était un dimanche de janvier, le match était diffusé sur France 3, il y avait de la galette, mon père devait regarder d’un œil, Christophe Deylaud, chaussette baissées, passait la pénalité de la victoire contre Cardiff à Cardiff dans un Arms Park fermé aux deux-tiers pour travaux.

Depuis, j’ai assisté à un paquet de matchs enlevés où le ballon brûlait les mains des joueurs, pourtant les souvenirs viennent moins facilement. Ou alors les très mauvais comme quand Clément Poitrenaud inventait en 2004 le fail en finale face aux Wasps.

Peut-être qu’il manque à cette H Cup encore des rivalités bien installées. Existe-il l’équivalent d’un Milan-Real en rugby? Pour le grand public, le rugby se résume encore à une bouchée de Crunch, au refrain de Flower of Scotland, à une reprise de France-Galle, à quinze furieux qui tape un samedi de juin sur un bouclier. La Coupe d’Europe n’a pas encore dépassé le cadre du simple spectacle sportif, aussi abouti soit-il. Du côté des supporters, le Brennus reste l’objet de tous les désirs. Mais à quinze ans, la H Cup a encore toute la vie devant elle pour définitivement nous séduire. Alors, je ne vais pas bouder mon plaisir et annexer mon canapé pour suivre dès samedi ce Leinster-Racing. Et peut-être m’ouvrir une H.

PS : Impossible de retrouver les images de la finale 1997. Si jamais quelqu'un peut m'aider, je me ferais un plaisir de rajouter la vidéo à ce post.

17:23 Publié dans Rugby | Lien permanent | Commentaires (3)

Commentaires

le rugby n'est vraiment pas un grand sport cette coupe h cup et non europe car très petite europe. france, grande bretagne, irlande et un peu italie 4 pays . le rugby ne se développe pas en europe il n'y a que deux championats et une ligue celtique c'est tres pauvre comparé au foot comment voulez vous remués les foules et vous comparez au foot messieurs les gens du rugby en france resté modeste et à votre place.

Écrit par : gombeau | 09/10/2010

@gombeau: commentaire ridicule, truffé de fautes de grammaire et d'erreurs (Grande Bretagne, 2 championnats !!!) ! Le conseil de modestie est, certes, le bienvenu, et vous seriez avisé de vous l'appliquer !
Sachez que les amoureux du rugby, dont je suis, ne veulent à AUCUN PRIX être comparés au foot !!! Ce serait une catastrophe de nous rapprocher des footeux !

Écrit par : Titi | 10/10/2010

complètement d'accord avec Titi, je suis plus footeux à la base mais voir un commentaire comme ça c'est affligeant !!! le foot est pourri par le business et les enjeux médiatiques et le fait que le rugby garde ce coté naturel et qu'il réussisse a conserver ses valeurs est un bonheur!! de plus le niveau du rugby en Europe est énorme! tu parles d'une petite Europe du Rugby certes mais laisse le temps aux autres pays! le foot c’était pareil il y a quelques dizaines d'années! alors mon petit patiente un peu, renseigne toi et oublis pas ton Bescherelle
a bientôt!

Écrit par : Jean Luc | 18/10/2010

Les commentaires sont fermés.